facebook

.

.

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

jeudi 28 avril 2016

mercredi 27 avril 2016

Naissance d'un nouveau parti politique qui peut ouvrir des perspectives intéressantes...

Le Parti de la démondialisation (le Pardem) a tenu son congrès fondateur à Paris les 20 et 21 février 2016 et élu ses dirigeants. Il se présente aujourd’hui publiquement. C’est un pavé dans la marre du petit monde politique sclérosé ! 

 • Pour accéder à la biographie des dirigeants du Parti de la démondialisation, cliquez sur « La direction du Parti ». Le Pardem ne se situe pas dans le clivage gauche-droite dénué de sens aujourd’hui. Il récuse les duettistes de l’alternance (PS et ses satellites EELV et PCF d’un côté, droite et centre de l’autre), et les duettistes des fausses alternatives (Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon).

• Pour accéder aux documents présentant la philosophie politique du Pardem, cliquez sur « Fin du clivage gauche-droite ». Le Parti de la démondialisation se distingue de tous les autres partis politiques, de gauche ou de droite, car il est le seul à expliquer pourquoi et comment il faut démondialiser, c’est-à-dire sortir unilatéralement de l’ordre néolibéral mondial pour restaurer notre souveraineté nationale. 

 • Pour accéder aux analyses du Parti de la démondialisation sur les raisons et les moyens de démondialiser et de recouvrer notre souveraineté nationale, cliquez sur « Démondialiser ». Le Pardem est le seul parti politique à disposer d’un programme de gouvernement aussi détaillé, expliquant notamment comment sortir unilatéralement de l’euro et de l’Union européenne. 

 • Pour accéder au programme du Pardem, cliquez « Programme ». Le Parti de la démondialisation présentera un candidat à l’élection présidentielle et se fixe l’objectif de présenter un candidat-e dans chaque circonscription. 

 • Pour accéder aux informations du Parti de la démondialisation concernant l’élection présidentielle et les élections législatives de 2017, cliquez sur « Législatives 2017 » et « Présidentielle 2017 ». Le Pardem rassemble les démondialisateurs, indépendamment de leurs anciennes appartenances ou sympathies politiques, il est leur parti politique.

dimanche 24 avril 2016

Givet : les collégiens marient avec art talent et imagination

"La végétation sort du cadre de ma feuille", un sujet pas facile à traiter ! Et pourtant, cela n'a pas désarçonné les élèves de 5ème du collège de Givet qui ont réalisé sur ce thème original des œuvres de qualité, dont vous pouvez voir un échantillon sur les quelques clichés ci-dessous que je viens de recevoir et que je me fais un plaisir de partager...  






samedi 23 avril 2016

30 ans après Tchernobyl, une modélisation montre (enfin) la progression du nuage radioactif !

Dans 3 jours, ce sera le trentième anniversaire de l'accident nucléaire le plus grave de toute l'Histoire : l'explosion du réacteur n° 4 de la centrale Lénine de Tchernobyl ! A l'occasion de ce moment très particulier, de nombreuses actions ont été organisées. Pour rassurer, comme l'exposition intitulée "la radioactivité, des centaines de questions, une exposition" qui vient d'être inaugurée à Vireux-Wallerand par la commission locale d'information de Chooz. Où pour éclairer sur les conséquences de cette catastrophe classée au niveau 7, le plus élevé de l'échelle internationale des événements nucléaires, comme l'animation vidéo ci-dessous qui montre le déplacement du nuage radioactif du 26 avril au 09 mai 1986. Une modélisation très sérieuse réalisée à partir de deux sources d'information (la connaissance des quantités de substances radioactives rejetées lors de l'accident et celle des conditions météorologiques qui ont suivi l'accident) qui montre, pour ceux qui en douteraient encore, que les nuages vont et viennent au gré des vents et ignorent de ce fait les frontières, toutes les frontières, y compris - contrairement à ce que nos autorités ont osé affirmer -  celles de la France...    

vendredi 22 avril 2016

Revin : spectaculaire opération pour la rénovation de la centrale hydro-électrique !


(vidéo mise en ligne sur le site de l'Union-L'Ardennais le 20 avril 2016)

"L’opération est rarissime. Lundi, quarante ans après son installation, une imposante roue en inox a été extraite d’une des turbines de la centrale hydraulique. Plus de 28 tonnes et 5 mètres de diamètre, les mensurations de la roue quadragénaire sont impressionnantes. Tapie dans les profondeurs de la Step (Station de transfert d’énergie par pompage de Revin, Saint-Nicolas, Les Mazures), plus connue sous le nom de centrale hydraulique de Revin, une bête a émergé. [...] Il aura fallu une armée de techniciens et spécialistes en tout genre pour l’extraire de son terrier, un emplacement qu’elle occupait depuis 40 années, date de la construction de l’ouvrage. Une opération particulièrement complexe qui revêt un caractère exceptionnel.  

"C’est presque une première en Europe. Une grande réhabilitation d’une centrale hydraulique comme celle-ci, ça se voit nulle part", lance Frédéric Barbe, chef d’arrêt du programme de rénovation de la centrale, pas peu fier d’avoir débusqué l’engin. Et pour parvenir à sortir cette roue, il a d’abord fallu démonter la quasi-totalité du groupe de production n°3, l’une des quatre turbines-pompes qui produisent chaque année une quantité d’électricité équivalente à la consommation de la ville de Reims. "La manipulation mécanique de ce type de pièce, lourde et encombrante, requiert un maximum de sécurité." Et bien évidemment tout un tas de protocoles. 

Lentement, après avoir capturé avec des sangles l’imposante pièce de métal, le pontier guidé par un homme au sol, l’extirpe du tunnel profond de 15 mètres où elle se terrait. 31,4 tonnes, le pont indique, telle une incroyable balance, la masse soulevée. Bien qu’immergée dans l’eau depuis des décennies, c’est dans une robe étincelante d’inox que la roue s’est révélée ce lundi après-midi. Hier, elle a été déposée sur la remorque d’un poids lourd qui la conduira, au terme d’un voyage de quatre jours à travers la France, jusqu’à Grenoble où elle sera rénovée. "Elle repart à l’atelier", indique Gilles Duc, ingénieur mécanicien au Centre d’ingénierie hydraulique de Grenoble. "Nous allons refixer le labyrinthe mobile sur la roue car les fixations sont usées."

Pas simple de saisir le jargon technique. En clair, l’étanchéité de la pièce métallique va être refaite. "Cette roue n’avait jamais été démontée et c’est la seule du site qui sera rénovée". Ses sœurs jumelles, toujours cachées dans la partie inférieure des trois autres groupes de production – qui fonctionnent durant le chantier – n’auront pas droit au même lifting. Elles seront simplement remplacées. Ces travaux d’envergure, permettront entre autres une réduction de la consommation en électricité durant la phase de pompage et amélioreront la production du site revinois, troisième station de transfert d’énergie par pompage de France par sa puissance électrique. Le groupe nº3 devrait de nouveau fonctionner en fin d’année. Il aura d’ici là retrouvé ses pièces et sa précieuse roue, qui, avant de regagner les entrailles humides de la centrale pour des décennies, aura au moins vu du pays." 

(article de Jean-Godefroy Varoquaux paru dans L'Ardennais le 20 avril 2016, en page Revin)