facebook

.

.

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

lundi 20 juillet 2015

Livret A : le gouvernement ose encore réduire le taux !

Créé en 1818, le livret A est aujourd'hui de très loin le produit d'épargne le plus répandu en France. Véritable institution pour  les Français les plus modestes désireux de constituer - pour eux-mêmes bien sûr, mais aussi très souvent pour leurs enfants - une petite épargne de précaution, sa rémunération est révisée deux fois par an, à savoir le 1er février et le 1er août. L'an dernier, cette révision avait ramené son taux pour la toute première fois juste au seuil symbolique de 1 %. Un comble de la part d'un gouvernement qui se dit de gauche et qui devrait de ce fait avoir à cœur d'encourager et de valoriser l'épargne populaire ! 

Eh bien visiblement c'était encore trop puisque le ministre de l'économie vient d'annoncer que la rémunération du livret A sera abaissée à 0,75 % à compter du 1er août 2015. Oui vous avez bien lu, 0,75 %, et c'est tout juste s'il ne faudrait pas dire merci puisque le communiqué de Bercy précise qu'une application stricte de la formule de calcul du taux de rémunération aboutissait à 0,50 % ! Les petits épargnants précautionneux de la France d'en bas ne manqueront pas d'apprécier, tout comme ils apprécieront à sa juste valeur la déclaration faite ce matin sur BFM TV par Benoît Hamon - un des leaders de l'aile gauche du PS - dans laquelle il affirme que "aujourd'hui, l'essentiel des livrets A sont détenus par les Français les plus riches"...



dimanche 19 juillet 2015

Un classement préoccupant sur la qualité de vie dans les Ardennes...

Jeudi dernier, sur le modèle d’une infographie du New York Times sortie en 2014 qui titrait « Where are the hardest places to live in the U.S. ? », le quotidien français d’informations économiques et financières Les Échos a publié les résultats d’une étude sur la qualité de vie dans notre pays. Réalisée dans le cadre des 304 zones d’emplois que compte la France métropolitaine à partir des données les plus récentes fournies par l’INSEE sur 9 critères démographiques (variation de la population, espérance de vie des hommes et des femmes,…), économiques (revenus des ménages, taux de chômage,…) et sociaux (poids des familles monoparentales, taux de pauvreté,…), elle a permis d’établir un classement général issu de la moyenne des neuf classements. 

Pour découvrir les données chiffrées pour chaque critère ainsi que le rang très inquiétant – puisque beaucoup plus proche de celui de Lens/Hénin, qui occupe la dernière place de ce palmarès, que de celui du Genevois, bon premier - obtenu par la zone d’emplois de Charleville-Mézières, qui comprend entre autres la Pointe des Ardennes, il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous et de faire jouer votre sens de la géographie… 

jeudi 16 juillet 2015

Tourisme : l'envers du décor est parfois si décevant !

Egypte : des pyramides majestueuses ... bientôt avalées par les faubourgs du Caire !



Etats-Unis : les impressionnantes chutes du Niagara ... en pleine zone urbaine !



Givet : une belle rive gauche ... qui tranche avec le désordre de la rive droite !




lundi 13 juillet 2015

Givet : une classe de seconde supprimée au lycée à la rentrée !

Mauvaise nouvelle pour le lycée de Givet ! Alors que l'effectif attendu en seconde était de 77 élèves, il ne devrait plus être - au vu des inscription réellement effectuées - que de 69. Une perte de 8 élèves qui peut sembler anodine, mais qui est lourde de conséquences puisque le rectorat vient d'adapter la structure de lycée Vauban à cette nouvelle donne. Comment ? En supprimant une classe de seconde, ce qui implique qu'il n'y en aura plus que deux à la rentrée au lieu de trois ! Certes, elles seront dédoublables et aucune suppression de postes d'enseignants n'aura lieu, mais elles compteront respectivement 34 et 35 élèves. Voilà qui laisse présager une rentrée plus animée que d'habitude, et un avenir encore un peu plus incertain pour le lycée de la cité de Méhul...

dimanche 12 juillet 2015